close
0-14

Elle s’appelle Cathryn Antoinette « Toni  » Tennille »  et lui Daryl Dragon « Captain ». IIs  forment  le célèbre duo Captain & Tennille. Le couple s’est rencontré en 1972 quand Tennille a été co-scénariste pour une comédie musicale et Dragon était le claviériste de The Beach Boys. Lorsqu’on évoque Captain & Tennille, la chanson qui vient immédiatement à  l’esprit est « Love Will Keep Us Together », titre qui a rencontré un succès phénoménal durant l’année 1975.  Il s’agit d’une reprise de la chanson de Neil Sedaka présente sur le 33 tours « Sedaka’s Back ». La marque de fabrique de ce duo est la « pop positive ». Elle était l’antithèse musicale de ce qui se pratiquait à cette époque, le disco charnel, introspectif et obscur. Une certaine joie et une bonne humeur transpiraient à travers chaque mélodie. Sans que cela soit interprété de façon péjorative, leur musique était très adaptée aux centres commerciaux américains et à certaines radios US.

En cette journée du 15 août, on se retrouve en famille ou entre amis autour d’un repas. Sans oublier les processions et les messes pour les plus catholiques. D’autres feront des feux, le soir, sur certaines plages méditerranéennes afin d’éclairer la mer et espérer voir passer la vierge Marie. En Italie on dit Ferragosto et le plat traditionnel pour le dîner est le pigeon rôti. La coutume serait née en Toscane à l’époque carolingienne.  Moi, je dis pourquoi pas ? Quoique le pigeon ! Mais vous pouvez aussi écouter Captain & Tennille interpréter la chanson du jour « Love Will Keep Us Together ». Cela vous mettra du baume au cœur… Ça c’est une certitude.

Tags : Captain & Tennillechanson du jourLove Will Keep Us Togetherpop positiveVintage
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse