close
0-13

Cette fois, monsieur vintage vous propose de changer d’air, de sortir des sentiers battus (elle est vraiment drôle cette expression). On quitte la grande consommation, place au calme, aux formes acoustiques les plus intimes, pour atterrir en douceur  dans le lyrique.

Soudain, on entend une voix angélique, crépusculaire, pure et profonde posée sur une musique composée par un jeune génie de 19 ans. La rêverie est permise, cette composition révèle toute une palette de  sensibilités et aussi l’immense créativité lyrique de cette œuvre.

Déjà enfant, on disait de lui qu’il était un génie. C’est à partir de 6 ans que Christian Saint-Preux Langlade  compose ses premières partitions pour orgue. On a connu un compositeur autrichien né à Salzbourg qui avait composé dès l’âge de 5 ans  et dont un de ses prénoms était Chrysostomus ; C’est mieux je vous l’accorde ! Christian Saint-Preux Langlade, plus connu sous le nom de Saint-Preux, va connaître son heure de gloire et surtout la reconnaissance de la scène internationale en  1969. Il arrivera à marquer les esprits avec ce « concerto pour une voix » dont le premier enregistrement était interprété par Danielle Licari.  La chanteuse emploie une technique vocale similaire au scat singing du jazz, où des onomatopées sont utilisées plutôt que des paroles. C’est simplement génial. Assez rapidement, cette œuvre  devient un succès monumental. Tenez vous bien : il s’est vendu plus de 15 millions d’exemplaires  de « concerto pour une voix ». Saint-Preux est le parfait romantique des temps modernes, sachant s’entourer d’un halo de mystère et surtout il renvoie une image de lui tendre et romanesque. Mais retenons surtout ceci : c’est un talentueux compositeur qui allie merveilleusement bien les tendances classiques, populaires et contemporaines créant ainsi une musique universelle et intemporelle.

Maintenant, fermez les yeux et laissez vous emporter par cette mélodie ; cette voix vous charriera dans le temps… Finalement, le bonheur n’est pas si loin.

Tags : chanson du jourconcerto pour une voixDanielle LicarilyriqueSaint-Preuxscat singingVintage
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse