close
vcy46-gY0PmKo-gIuhPeuZW8iYk-1267×712

Klaus NOMI un artiste « ovni » qui a marqué la new wave de sa voix d’opéra et de son look de clown

Il est peut être l’énigme musicale des années 70/80. Sa carrière trop courte a vraiment un goût d’inachevé. Klaus NOMI, personnage ambigu, dans sa volonté de bouleverser toutes les conventions, laisse un héritage dans lequel ont puisé de nombreux artistes. Il grandit à Berlin-Ouest et se prend de passion pour l’opéra.

vcy46-gY0PmKo-gIuhPeuZW8iYk

Klaus Nomi, si  étrangement fascinant, avait la particularité de reprendre des œuvres classiques et de les adapter en version pop rock. Avec Nomi, passé et présent se rejoignent.  Le chanteur allemand découvert à New York par David Bowie va connaître une popularité qu’on n’imaginait pas. Nomi adopte un smoking en plastique copié sur celui de Bowie, au plastron triangulaire et aux épaules démesurées, qui devient son costume fétiche et inspirera entre autres Jean Paul Gaultier. Les prestations scéniques de Klaus sont remarquables au sens propre comme au sens figuré. Il mêle ses chansons, qu’on qualifiera de new wave baroque expérimentale, à une chorégraphie très robotique… simplement hallucinant et avant-gardiste. Sa voix, parlons en : angélique avec ses hoquets aigus, qui s’étend du baryton au contre-ténor.

708527240120

Le 6 août 1983, Klaus Nomi était l’une des premières figures publiques à mourir du sida et sa mort à fait prendre conscience au public de la gravité de cette maladie. Nomi laisse derrière lui une œuvre inachevée. Cette maladie sonne la fin de la fête, mais pas la «Totale eclipse» du fantôme de l’opéra, qui continue aujourd’hui encore à hanter le monde de la pop. La chanson du jour : en 1981, Klaus Nomi interprète « Cold song » avec une voix de ténor et en fait un véritable tube interplanétaire. Il s’agit de l’air du Génie du Froid de l’Opéra : Le Roi Arthur de Purcell intitulé originellement « What power art thou ».

Tags : Cold songDavid BowieKlaus NOMILa chanson du jourLe Roi ArthurPurcellVintage
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse