close
Jethro-Tull1

Si Jethro n’évoque pour vous que le prénom du héro de la série N.C.I.S, c’est (dieu vous bénisse) que vous êtes trop jeune pour avoir connu ce fabuleux groupe de rock que fut dans les années 60/70 Jethro Tull.

Jethro Tull - Photo IA photograph
Jethro Tull – Photo IA photograph

Jethro Tull débute sa carrière à une époque où les médias se résument à quelques radios, chaînes TV, presse papier spécialisée et où le bouche à oreille n’est pas une image, mais un vrai système d’information. On estime que ce groupe anglais a vendu, en trente albums produits, environ 50 millions d’exemplaires… Cela laissera rêveurs les « marketeurs » de tous poils.

Créé en 1968 par de jeunes britaniques dingues de blues et « drivé » par leur charismatique leader Ian Anderson auteur, compositeur, chanteur, flûtiste, guitariste… (ne pas confondre avec Jon Anderson, chanteur de YES), Jethro Tull explore un univers rock/folk tout à fait personnel, passant des titres courts et percutants tels que « Locomotive breath », aux longues suites comme « Thick as a brick ou Aqualung ».

Pour schématiser, à l’époque c’est puissant comme Led Zeppelin, théâtral comme Genesis et globalement aussi baraqué musicalement et délirant que Frank Zappa. Alors, vous sentez le cocktail ? Eh ben dis comme ça…

La bonne nouvelle c’est que Ian Anderson et son groupe seront à Paris pour un concert à l’Olympia le 11 Mai 2015. Ils présenteront leur nouvel album « Homo Erraticus » et pour notre plus grand plaisir joueront, soyons-en sûr, les incontournables classiques de Jethro Tull.

On y va tous et sans bouchon dans les oreilles! Non mais !

Réservation Olympia : Prix entre 59,90€ et 89,90€ 

Tags : concertHomo ErraticusJethro TullolympiaVintage
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse