close

Style intemporel " La Marinière" de Coco Chanel à Bardot… ou Arnaud Montebourg

44eb7e29e14765777f4bf2d26c9697cd

Rien ne semble arrêter la marinière, alors que Jean Paul Gauthier en a fait une marque de fabrique.

44eb7e29e14765777f4bf2d26c9697cd

On sait que le tricot rayé des matelots est un vêtement basique qui traverse les modes et les âges. Même si la marinière, certaines années, freine des quatre fers,  Arnaud Montebourg, alors « que » ministre du Redressement productif, s’activera en s’affichant en marinière en une du Parisien Magazine pour défendre le «made in France».

1

Oser la marinière, c’est une tradition qui revient et chaque année davantage de personnes arborent la fameuse marinière. À la plage ou en ville, pour un look cool ou branché, c’est l’incontournable de l’été. Cette année, nous ne pouvons pas passer à côté. La marinière, indémodable, revient sur le devant de la scène. Mais qui n’a pas ou n’a pas eu déjà dans son dressing ce petit haut si pratique ! On peut la porter de différentes manières : version cool, en vacances ou en week-end avec un jean et des Converse ou des espadrilles, ou version plus habillée avec une veste et des talons.

 

C’est en 1917 que Coco Chanel lance à Deauville le « look matelot », mode des rayures bleues et blanches, directement inspiré par les uniformes de l’époque de marins. Depuis lors, le style de la marine est devenu un incontournable vintage, grâce à l’exemple de célèbres icônes de style telles que Brigitte Bardot, Marilyn Monroe, Marlon Brando, Audrey Hepburn et beaucoup d’autres.

Maintenant c’est à vous de perpétrer cette tenue avec votre style.

Tags : Audrey HepburnBrigitte BardotCoco ChanelMarilyn MonroemarinièreMarlon Brando
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse