close

"N’appartiens jamais à personne" Bernard Lavilliers

74142943

Vous parler de Bernard Lavilliers c’est m’exposer et me déshabiller de la tête aux pieds. Vous dire que j’ai vu Lavilliers en concert à maintes reprises est un euphémisme. Soyons plus précis : Je l’ai vu probablement au moins une dizaine de fois dans des grandes et petites salles. Celle que j’affectionne plus particulièrement c’est l’Olympia. Voir ce chanteur dans un écrin comme celui là au premier rang et bien c’est plutôt géant.

74142943

Alors je me découvre et je vous présente un album de Bernard Lavilliers qui est son cinquième album studio, qu’il considère comme son premier grâce au son qu’il dégage. Son titre : 15ème Round. Nous sommes en 1977. Cet album pose les bases du style Lavilliers que je qualifie tout simplement d’efficace. Je ne vous parlerai pas de Monsieur Lavilliers, véritable enfant de la classe populaire, voyageur et baroudeur. Sa vie est un vrai mille feuilles. C’est simple : on aime ou on n’aime pas. Il ne laisse personne indiffèrent et c’est déjà pas si mal ! L’homme a du caractère, que ce soit naturellement ou dans ses disques. Il vous en met toujours plein la tronche. Je ne suis pas là pour vous le vendre mais en concert, c’est du tonnerre et si on se penche, ne serait ce qu’un petit peu sur ses textes, alors c’est la gifle. J’espère ne froisser personne si je place Bernard Lavilliers sur ma liste des poètes au même rang que Brel, Ferré, Brassens ou Nougaro. C’est un véritable artiste. Alors OSEZ LAVILLIERS.

68381064

L’album, parlons en ; celui-ci renferme de vraies pépites : « n’appartiens jamais à personne« , « Utopia« , « Fauve d’Amazone » et sans oublier « Juke Box » qui est pour moi une chanson majeure ou « 15ème round » qui est hors norme. Le tout pour un peu moins de 40 minutes de chansons remarquables. Un vrai disque viril , un gros son et des textes percutants comme un uppercut. 15ème round … uppercut, vous voyez, bon ok. 15ème Round est un classique absolu pour Bernard Lavilliers. Cet album fait partie de la légende du stéphanois, radical et important. Voilà, vous avez compris, sortir un titre de tout cela est pour moi bien compliqué. Comme dirait Jacques Martin à l’émission « l’école des fans »… : « tout le monde a gagné ». Bon allez, je vous sors une chanson….N’appartiens jamais à personne.  À méditer . Voici quelques paroles pour vous échauffer la pensée.

Des étagères pour les idées / Un vieil enfer à réchauffer / La femme objet dans la baignoire / Et la misère au Brown Sugar

Tags : 15ème roundBernard LavillierschansonmusiqueVintage
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse