close

Montova, Capitale italienne du rassemblement mondial de la Vespa

223806170-41aa15cd-5f6d-4db1-9392-9a9c20c3c2b2-587×456

C’était presque Vacances Romaines, mais Grégory et Audrey nous ont fait faux bonds. Ils reviendront bien un jour…Pour célébrer cette VESPA World Day.

223806170-41aa15cd-5f6d-4db1-9392-9a9c20c3c2b2

Pour l’édition 2014, Montova (Montoue en français) ville de Lombardie au nord de l’Italie était devenue la capitale italienne du rassemblement mondial de la Vespa. C’est pas moins de 10 000 Vespas qui ont constitué un cortège ininterrompu qui serpentait les 10 kilomètres qui séparaient les voies de Mantova pour atteindre Saint Benedetto Po. Imaginez cette guirlande de bruit, de couleur et de passion qui défile. C’est une frange de l’histoire de l’Italie qui traverse notre inconscient. Pour les organisateurs, ce rassemblement mondial est le plus grand jamais réalisé.

223806168-636284b9-870c-427f-aca9-69b65788fb17C’était un grand spectacle autant pour les participants que pour les curieux de tous âges. Cette manifestation a même été le « support » d’un mariage. Comme quoi le Folklore n’est jamais très loin. Que dire du plateau, simplement exceptionnel. Plus de 32 pays étaient représentés à travers les 310 clubs de Vespa. Certains n’ont pas hésité à effectuer plus de 3 000 kilomètres pour atteindre la ville de la région Lombarde

.223806953-dba75b4c-ad8a-4438-95c3-0f81c602c1c1

À ce rassemblement on pouvait découvrir des Vespas âgées de plus 40 ans d’excellent état de conservation, vraiment très soignées qui côtoyaient des modèles plus récents comme les GTS ou autres PX. C’est vraiment la Vespa-passion qui a réuni des personnes de tout âge, issues de toutes les classes sociales et de toutes les nationalités pendant cette grande fête.  C’était déjà un air de vacances.

Tags : 2 rouesMontovamotovespaVintage
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse