close
Culture-Club-1984-11-615×456

Culture-Club-1984-11

Culture Club fait son grand retour en annonçant la sortie d’un nouvel album pour 2014. « C’est toujours plus compliqué : il y a tout cet héritage autour du groupe », confie Boy George à Têtu. « Je veux faire un disque de Culture Club qui corresponde à ce que nous sommes aujourd’hui. On ne va rien recréer. Bien sûr, il y aura beaucoup de soul, du reggae..

Franchement ça sonnait pas mal, nous sommes au début des années 80, un groupe de new wave composé de Boy George ,Mickey Craig, Roy Hay et Jon Moss, baladent le monde entier avec des chansons comme Do You Really Want to Hurt Me et Karma Chameleon.

culture-club-504813f3aee28

Culture Club, le nom du groupe, vendra plus de 50 millions d’albums pendant leur période de réelle existence c’est à dire 5 ans. C’est phénoménal. En 1984, Culture Club fut le premier groupe depuis les Beatles à décrocher trois places d’affilée dans le Top 10 des singles américains avec un premier album. Cette même année, ils remportèrent le Grammy Award du meilleur nouveau groupe.

On retiendra de ce quatuor des frasques aussi célèbres que leurs tubes, ils feront pour certains la une des journaux, mais pas en rubrique dans laquelle on a l’habitude de les trouver.

Les addictions de Boy George, les désaccords au sein du groupe et la mort du claviériste Michael Rudetsky provoquèrent la séparation de Culture Club. Entre temps Boy Georges ne chôme pas, tout en continuant le chant il officie en qualité de DJ dans le monde entier, il crée sa propre ligne de vêtements nommé B-Rude, il écrit deux autobiographies qui seront des best sellers et on le voit mixer dans de nombreux défilés de mode… Si aujourd’hui  le groupe est synonyme d’un nouvel album dans la vaine de Culture Club, c’est tout bon pour nous et pour la nouvelle génération… Alors je dis banco !

Tags : boy georgeschansonCulture ClubDo You Really Want to Hurt MeKarma ChameleonmusiqueVintage
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse