close
03891378-photo-renault-r8-gordini-1-3-88-ch-1966-vs-renault-twingo-rs-gordini-1-6-133-ch-2010-635×444

J’imagine que cela n’a échappé à personne, cette année on célèbre un certain nombre d’anniversaires (comme tous les ans). Pour n’en citer que quelques uns : les 90 ans de l’autodrome de Linas Montlhéry, les 70 ans de l’affiche rouge, les 50 ans de la Ford Mustang, les 70 ans du D DAY. Ah j’oubliai aussi : les 1200 ans de la mort de Charlemagne ( il est mort le bougre), les 450 ans de la mort de Michel-Ange, les 40 ans de la mort de Pompidou (président français), les 60 ans de la création de la TVA et surtout les 50 ans de Renault 8 Gordini.

Si j’y tiens pour les 50 ans de Renault 8 Gordini, cette alliance a tenu un rôle bien plus fort qu’on ne le croit. C’est l’association d’un modèle automobile de grande série et d’un sorcier. Amédé Gordini dit le sorcier est un préparateur, développeur et passionné de mécanique et amoureux de la vie. Ce matin, je ne vais pas vous coller un essai sur cette merveille, d’autres sauront y prétendre bien mieux que moi. Mais tout de même quelques lignes, afin de me remémorer cette voiture qui ornait une place de parking en bas de mon immeuble asniérois il y a un certain nombre d’années. Je me souviens qu’elle était encadrée par deux Alpine A110… Joli tableau n’est ce pas ?

03891378-photo-renault-r8-gordini-1-3-88-ch-1966-vs-renault-twingo-rs-gordini-1-6-133-ch-2010Le dossier de presse de Renault était clair : Nous sommes en 1964,  « L’idée première c’est de permettre à toute une clientèle d’enthousiastes et d’amateurs de conduite sportive de satisfaire leur passion sans pour cela devoir investir plus que le prix d’une voiture de grande série ». Retenez bien qu’il suffisait d’être enthousiaste et aussi passionné pour se permettre de piloter ce genre d’engin, c’est à dire que tout le monde pouvait y prétendre, y compris les amateurs non fortunés… Bonne idée n’est-ce pas !

Bon, qu’est ce qu’elle a d’aussi exceptionnelle cette R8 Gord’, comme la baptise tendrement ses adorateurs ? D’une simple voiture de grande série, on demande à Amédé Gordini d’y apporter tout son savoir faire. Pour cela, il faudra ouvrir les « entrailles » de Renault 8. Cela commence par une grande modification du moteur, augmentation de la cylindrée et de la puissance, nouveau dessin de la culasse, modification du bas moteur, une révision du châssis et des amortisseurs, une augmentation des disques de frein… et de plus le conducteur devait assimiler le principe du « tout-à-l’arrière », car à cette époque, bon nombre de voitures était équipé d’un moteur placé en porte-à-faux arrière. Côté cosmétique, on octroie à la belle de Billancourt une magnifique robe bleue de France avec deux bandes blanches posées en décalé sur la gauche de la voiture. L’R8 GORD’ répond très bien au cahier des charges « Pas trop chère, sportive à souhait et réclamant une bonne dose de savoir-faire »

La mienne, du moins celle qui était en bas de chez moi, semblait basse sur ses pattes ; sa sortie d’échappement remontait et ses roues arrières étaient bien penchées…En y réfléchissant, elle est probablement une de ces autos qui fait qu’aujourd’hui je suis un peu plus passionné que certains.

CHRONOLOGIE R8 GORDINI


1962: Commercialisation de la Renault 8. Elle est destinée à remplacer la Dauphine.

1964 : En octobre, présentation de la Renault 8 Gordini 1100 de 95 ch SAE.

1965 : Des carburateurs Weber remplacent les Solex en première monte sur certaines Renault 8 Gordini

1966 Nouveau moteur 1300 cm3 pour la Renault 8 Gordini 1300. Elle est en outre dotée d’un équipement enrichi et son moteur développe 110 ch SAE et est adjoint d’une boîte mécanique à 5 rapports.

1968 : Quelques détails d’équipements évoluent et désormais 4 coloris sont disponibles

1970 : Fin de la production en juin des Renault 8 Gordini après 11 607 exemplaires.

Amédé Gordini a écrit l’une des plus belles pages de l’histoire sportive de la marque au losange. Gordini devient le symbole de réussite de toute une génération et revendique un état d’esprit. Celui d’une France qui gagne et qui partage ses succès avec tous. Aujourd’hui, cette auto devenue mythique, est une vraie voiture de collection incontournable. On a tous une faiblesse pour cette Gord’. Dernier conseil : si vous souhaitez en acquérir une, rapprochez-vous d’un vrai professionnel, car les vraies Gord’ ne sont plus légion.

Pour les cinéphiles :nenousfachonspas_11_peur

Quand L’R8 GORD’ fait son cinéma, on la retrouve dans un film de Georges Lautner, « Ne nous fâchons pas » (1966) avec les inoubliables Lino Ventura, Michel Constantin, Jean Lefebvre et la craquante Mireille Darc. Elle y tient un presqu’un premier rôle !

Tags : 50 ansamédé gordinicoursela R8 GordinirenaultVintageVOITURE
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse