close
bee_gees

Une petite douceur en ce dimanche d’ouverture du mois de juin.

Vous parler des Bee Gees, c’est d’abord vous avouer une grande frustration, celle de ne jamais les avoir vus en concert. Si vous avez  vécu cette expérience, un témoignage de votre part me serait agréable.. Je les aurais bien imaginé dans un petit écrin comme l’Olympia. Entendre les voix des frères Gibb, avec ou sans musique, aurait été une vraie sensation pour ma pomme. L’histoire des Bee Gees est avant tout une affaire de famille probablement la plus célèbre. Pourquoi Bee Gees ? pour Brother Gibb…B G = Bee Gees. Les trois frères, Barry et les jumeaux Robin et Maurice, ont écrit la quasi-totalité de leurs chansons, affirmant se sentir comme une seule personne en travaillant ensemble.

bee_geesIl y a eu deux époques Bee Gees distantes d’une décennie, 67-69 pour la Pop, avec une dizaine de ballades aux orchestrations appuyées (Massachusetts, Holiday, Words, I Started a Joke…). Et 77-79 pour le disco. Deux moments gravés dans le disque dur de notre mémoire. S’ils furent d’honorables figurants dans la première époque, les frères Gibb furent les leaders incontestés de la seconde.

Et bien c’est sûr, la première période que je vous invite à découvrir ou redécouvrir : un titre emblématique « Massachusetts ». Cette chanson, créée en 1967, est un single qui a été vendu à plus de 5 millions d’exemplaires, ce qui en fait un des singles les plus vendus de tous les temps. C’est un plus tard en1968 qu’elle apparaîtra sur l’album Horizontal.

Pour la petite histoire, quand les Bee Gees écrivent « Massachusetts », ils n’avaient jamais mis les pieds dans cet Etat. C’est simplement la consonance du nom Massachusetts qui les a attiré.

Tags : Bee GeeschansondiscoMassachusettsmusiquepopVintage
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse