close
gianna-nannini-battesimo-penelope1

On dit de cette ébouriffante rockeuse transalpine, Gianna Nannini, qu’elle a une voix rauque, éraillée, pleine de vitalité et même une voix érotique. Vous dire que j’aime serait un doux euphémisme … J’adore. Déjà les femmes…italiennes…et avec une voix comme ça de surcroit. Doux jésus !

gianna-nannini-battesimo-penelope1

 Cette femme balaie tout sur son passage, c’est une vraie nature humaine. Un caractère bien trempé, un brin provocateur, féministe, généreuse et un doigt anticonformiste. Alors que certains journalistes « détenteurs de la pensée unique» lui adressaient quelques remarques, la réponse de Gianna fut directe « Soudainement, tout le monde a oublié le concept de liberté et du droit de chacun à faire ce qu’il veut, quand il le veut et avec qui il veut». Voilà, ça c’est dit. On plante le décor.

Maintenant, la chanson du jour. Nous sommes en 1987, les radios passent en boucle un titre d’une femme dont simplement la voix sensuelle vous donne envie de la découvrir. Le titre c’est I MASCHI. Elle parle bien entendu des hommes en général mais traite également de la partie masculine qui est en toutes les femmes et de la partie féminine qui est chez tous les hommes… Un hymne au masculin !

309567

En France, le 45 tours fut un véritable succès et en Europe également. Le titre fut diffusé également au Japon où Gianna le chanta pour la toute première fois lors du Pop festival de Tokyo. Curiosité en France, la chanson fut « lancée » grâce au spot publicitaire pour la sauce tomate BUITONI.

Foto-Gianna-Nannini

Pour le côté people : Gianna Nannini est la sœur aînée de l’ex-pilote de Formule 1 Alessandro Nannini. La chanteuse considérée comme un peu rebelle et qui, manifestement, continue de l’être puisqu’elle a choisi de donner naissance à son premier enfant à l’âge de 54 ans !

Je vous l’ai dit, elle est terrible !!!

Tags : chansonGIANNA NANNINIGIANNA NANNINI I MASCHIITALIEVintage
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse