close

CUSTOM 77 Le nouveau son du rock !

c3-635×243

Amoureuses, amoureux cet article vous est entièrement destiné. Amoureux oui ! Mais du son ! Vous aimez les décibels et les instruments de qualité ? Le toucher d’un manche de guitare et la vibration des cordes vous fait chavirer ? Je vous invite alors à lire l’interview de JB de l’excellentissime marque Lyonnaise CUSTOM 77 de guitares s’inscrivant dans l’esprit vintage dans lequel nous aimons nous promener. Et une fois n’est pas coutume : même ceux qui ne sont pas Lyonnais ont le droit de sauter au son de la musique et sur cette interview. Alors mettez-vous dans l’ambiance, casque sur les oreilles avec vos perceurs de tympans favoris et …. Lecture :

Mr Vintage : Bonjour JB, merci de prendre du temps pour cette interview et bienvenue chez monsieur Vintage. Peux-tu présenter en quelques mots CUSTOM 77  ?
Bonjour, CUSTOM 77 est né d’une collaboration entre deux accros du son à savoir Jérôme et moi-même. CUSTOM 77 est tout d’abord une affaire de potes, guitaristes ayant joué dans quelques formations…
Mr Vintage : Ok on peut citer un nom ?
Rire, on a fait quelques concerts sous le nom de Counterfeit (Pour la petite histoire je soupçonne fortement JB d’avoir fait un peu plus mais bon, ce n’est pas le sujet… NDLR). Nous avons essayé pas mal d’instruments, de type de micro, d’effets et d’ampli avant de tomber sur une configuration qui nous convenait bien.
 
Mr Vintage : Vers quelles guitares s’est tourné votre choix au final ?
Pour ma part une LesPaul standard 77 et Jérôme jouait sur une Custom 73. Gibson ! Pour les amplis, on jouait sur des Marshall d’avant 70 pour le coté Crunch et qui permet d’obtenir le meilleur rapport gain/harmoniques.
 
Mr Vintage : Ok c’est un peu trop technique pour moi, en gros en parlant son ça donne quoi pour un non technicien ?LE GROS SON ! En fait plus le gain augmente, et plus il est difficiles de gérer les harmoniques. Les amplis avec énormément de gains ont assez peu d’harmoniques et c’est là que le choix devient crucial en terme d’instruments, de micro et d’amplis afin de garder cet richesse.
 
Mr Vintage : Raconte-moi un peu la genèse de CUSTOM 77, déjà pourquoi ce nom ?
77 simplement parce que c’est notre année de naissance à Jérôme et à moi et en tant que passionnés de musique et de son, on se voyait bien Travailler dans le milieu. L’idée première était de commencer par vendre des effets. Nous avons rencontré un fabricant coréen, et cette rencontre a changé notre vision des choses. On a vu que faire fabriquer des guitares était à notre portée ! D’autant plus que sur scène, tu as besoin d’instruments de secours, en cas de casse de corde, de désaccordage ou autre. Quand tu n’as pas le budget pour t’acheter que des LesPaul, tu te dis qu’il va te falloir une deuxième guitare dans les 400 euros. Mais quand tu fais le tour de ce qui existe, tu t’aperçois que ce qu’il t’est proposé n’a pas la qualité dont tu as l’habitude. Alors quitte à payer ce prix-là, autant que tu choisisses toi-même ce que tu veux mettre dedans ! Et c’est comme ça que l’aventure a commencé !

Mr Vintage : on voit bien vos influences Gibson, j’ai eu l’occasion d’avoir une CUSTOM 77 en main, et plus précisément une CS4 tobbacco burst hollowbody. C’est un instrument magnifique ! Suprêmement léger et avec un son qui déjà sans ampli attire les oreilles. (Je ne fais pas de publicité notez bien, je donne ici mon ressenti), le touché du manche est fluide et une fois branchée, la belle montre ses rondeurs aguichantes dans les sons clairs, mais sait aussi montrer les dents (et quelles dents !!!) sur les sons plus saturés. Comment est-ce possible ?

London Burning CS4 tobbacco burst hollowbodyc3

Avec Jérôme nous supervisons de A à Z ce que nous voulons voir sortir des ateliers. Un soin particulier est apporté aux choix des micros (qui ont les mêmes composants que certains micros de grandes marques de concurrents). Et la priorité de CUSTOM 77 c’est le son ! Donc là ou une grosse firme va rogner un dollar sur un micro pour faire des énormes économies sur le volumes, nous faisons le contraire !

Mr Vintage : Ce qui est impressionnant lorsqu’on commence à s’intéresser à l’univers de votre marque, c’est le socle de fans qui vous suivent et sont les premiers et meilleurs ambassadeurs de CUSTOM 77, comment expliquez-vous ce phénomène alors même que vous n’êtes pas distribués par les canaux traditionnels’ si ce n’est un magasin dans votre fief de Lyon ? Dès le début et contre ceux qui nous prédisait une mort rapide, nous avons décidé de vendre nos produits par Internet. Tout le monde n’habitant pas Paris ou Lyon pour essayer les différentes guitares du marché, une majorité de musiciens cherchent l’information directement d’autres musiciens dans les différents forums dédiés. Nous avons alors trainé pas mal sur ces forums pour voir les attentes des guitaristes, et nous y avons répondu ! Nous proposons ce que le musicien attend : un intrument de qualité avec non seulement un look, mais aussi un son qui sort du lot. Le suivi des produits pour l’amélioration se faisait aussi dans les forums. Lorsque tu décides d’appliquer cette stratégie et d’être présent sur les réseaux, tu es obligé de produire de la qualité. Internet à cette force de faire et défaire ta réputation si tu ne fais pas attention au discours que tu tiens et aux promesses que tu fais, car tu es en prise directe avec ton consommateur. Le fait aussi que nous essayons de rester proches de nos clients en personnalisant la marque à deux personnes et en restant ‘accessible’ via notre site est aussi un plus.
 
Mr Vintage : la stratégie est plutôt payante.

Oui, mais pour tout te dire, si on avait été plus financier, on aurait surement fait des sacrifices sur la qualité des bois ou des micros et on aurait surement grossi beaucoup plus vite. Mais on est trop passionné pour faire des choix à court terme et on n’a surtout pas de plan B. Il faut que cette marque dure !

Mr Vintage : Chez Monsieur Vintage nous savons que le vintage à de l’avenir, alors parlons un peu du votre.

Même si nous sommes parti au début sur un style très Gibson, et que nous avons lorgné un peu coté Fender avec des produits influencés par la Télécaster par exemple, le but est d’évoluer vers nos propres créations. C’est comme la musique, tu fais des reprises au début et après tu as le choix : Tu peux rester un groupe de reprise toute ta vie ou commencer à composer. Nous on a envie de mettre en avant maintenant nos propres compositions. C’est d’ailleurs ce que nous avons fait au salon NAMM SHOW 2014 de Los Angeles en affichant nos huit modèles originaux.

Mr Vintage : J’aime cette phrase, je la souligne, c’est purement une rock’n’roll attitude ! Quelle a été la réaction des américains sur votre stand ?

Ils nous ont fait le plus grand compliment qu’il soit : « Ce sont des guitares des années 60 ? Mais on ne les connaît pas, on ne les a jamais vu ! »

Custom 77 les Frenchies à l’assaut des USc2
Mr Vintage : Vous avez déjà pas mal de références, d’artistes Français qui jouent sur vos guitares, vous vous tournez vers le marché américain ?

Oui tout à fait, après avoir équipé des gens comme les Wampas, le peuple de l’herbe pour ne citer qu’eux (retrouver l’intégralité des artistes sur le site ici) nous sommes très fier de travailler avec My Bloody Valentine, Lee Ranaldo de Sonic Youth, Slowdive, Jon Spencer Blues Explosion et d’autres encore. D’ailleurs Lee Ranaldo de Sonic Youth était à Lyon il y a quelques jours et nous avons pu discuter du nouveau modèle que nous venions de lui faire sur mesure. Il utilise deux de nos guitares sur toute sa tournée Européenne.

Mr Vintage : Se sera un modèle signature ?
Oui. Nous avons travaillé avec lui pour adpater notre modèle a ses attentes. Et nous avons travaillé avec son fabricant habituel de micros qui ets un américain du nom de Curtis Novak et nous avons également équipé la guitare avec de l’accastillage venant d’une marque appelé Mastery Bridge qui est une référence dans ce domaine. Mais en dehors des deals avec des musiciens, nous travaillons aussi sur des concepts avec des marques. Par exemple nous allons produire pour une marque de vêtement vintage Française : APRIL 77 (oui le créateur est aussi né en 1977 !) une minisérie qui sera en vente exclusivement dans les magasins APRIL 77 et sur leur site. Nous recherchons ce type de partenariat. La musique a toujours été liée à des fringues, des voitures, des motos, le mariage va donc de soi.

Mr Vintage : c’est sur qu’une custom 77 harley édition fait rêver. Dernière question avant de te laisser : qui t’a donné envie de faire de la musique et faire de toi et Jérôme aujourd’hui CUSTOM 77 ?

Sans hésité Nirvana.

Mr Vintage : merci pour ton accueil et cet échange JB et à bientôt je l’espère:

Ok merci à toi et à bientôt.

Voilà, vous l’aurez compris JB et Jérôme sont vraiment deux passionnés par le vintage et par la musique, la vraie, celle qui décolle le papier peint ! Alors amoureuses, amoureux de beaux objets guitaristique, rendez-vous sur leur site et écoutez ceux qui utilisent la marque. Au besoin faite comme JB, traînez sur les forums, je l’ai fait je n’ai pas vu de commentaires négatifs !

Vintagement Votre,

Abzalon

Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse