close
queen-in-19903-635×351

C’est le hasard du calendrier qui me conduit à vous parler de Queen aujourd’hui, compte tenu de « l’actualité » du groupe.

Mon choix pouvait très bien s’orienter vers des titres aussi emblématiques que « we are the champion », « we will rock you », et encore plein d’autres qui ont dessiné les contours du groupe anglais.

queen-in-19903

La chanson du jour, « Innuendo » je l’ai ressentie comme une véritable explosion. Comment un titre aussi original, bouleversant, sombre et puissant accepte t-il le mélange des genres ? Cette fusion fonctionne de façon exceptionnelle et offre le meilleur des effets. La voix de Freddie Mercury, aérienne et profonde, vous tatoue l’esprit pour toujours. La force des voix superposées vous envoie un uppercut qui vous réveille plus qu’il ne vous sonne. La musique du groupe est puissante. Le passage acoustique fait redescendre la pression. Soudain, la « guitare flamenco » s’invite, moment absolument incroyable et inattendu exécuté par le guitariste de Yes : Steve Howe. C’est du grand art.

Nous sommes en 1990, les musiciens de Queen apparaissent à la télévision Britannique pour une remise d’Awards. On y voit un Freddie Mercury pâle et amaigri. Les spéculations sur son état de santé vont bon train. Elles sont cependant démenties rapidement. En réalité, le chanteur a contracté le virus du sida dans le milieu des années 80.

 Queen cache la maladie aux fans. Fin 90, le groupe entre en studio pour l’enregistrement d’un nouvel album. La santé du chanteur se dégrade de jour en jour. Innuendo sera l’album testament de Freddie Mercury.

N’hésitez pas à mettre des commentaires, et je salue d’avance le récit qui me révèlera votre présence à un concert de Queen…et qui aura eu la chance d’entendre ce titre…à vos plumes !

Potard du volume au max et laissez-vous transporter par cette charge héroïque !

Tags : Freddie MercuryinuendomusiqueQUEENSteve Howe
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse