close

URBAIN, LE SKATE REVIENT

Unknown

Ollie, boneless, carving, bowl no-comply, footplants, cruising, rails, tricks, flips, Switch, decktricks, varial kickflip au boardslide, three-sixty …

Image02

Ces mots qui reviennent le temps d’une conversation au coin d’une rue parisienne, ne sont pas les paroles de Comic Strip de Serge GAINSBOURG! je les ai entendu pas plus tard qu’hier. Un groupe d’ados se remémorait leurs dernières figures de style, conversation passionnante sur un art qui revient en force, comme sur des roulettes. Habillés en « big pant », t-shirts longs sur le torse et chaussés en grosses « tatanes », ils débâtaient solidement à propos du prochain « spot » sur lequel ils pourront une nouvelle fois s’affronter. Le discours ressemblait beaucoup à s’y méprendre à celui de certains surfeurs, mais on était sur la terre ferme et très loin des cotes basques. Alors, lumière, j’ai compris !Riding.Trichet1-683x1024

Il revient comme sur des roulettes!

Le skate revient, celui de la rue, sur lequel gesticulait Marty Mcfly dans retour vers le futur, interprété par un Michael JFox en pleine forme. Aujourd’hui, ce mot « skateboard » doit faire sourire, même si maintenant on parlera  plutôt longboard pour les débutants.

Unknown-1Un longboard n’est pas forcemment long…ni forcément flex. Par contre, un skate a forcement un tail, un nose, du concave ça aussi je l’ai entendu 😉 mais dans un magasin.

Entre période d’euphorie et traversée du désert (compliqué sur des roulettes…à essayer), le skate revient en grande forme. Beaucoup d’adeptes redescendent dans la rue, essayant et créant de nouvelles figures. La pratique reste principalement urbaine, mais cette fois les skateurs utilisent au maximum la configuration de la ville. Style, esthétique, technique et prouesses sont les maitres mots qui peuvent définir cet art ou ce sport pour certains. Je ne débattrai pas sur le sujet car mon propos est le retour de la planche à roulettes qui  a bien évolué depuis 1961, année de sa création. Désormais  celle-ci se présente montée sur des petites roues vissées sur une planche plus étroite appelée  » allumette « .

Une mode à part entière est créée autour de cet wA_2012-06-30_MODA-Skateboards_079univers comme peut l’être celle du surf. Cette mode, originaire de la tradition populaire californienne , transpire sur les skaters mais elle est aussitôt récupérée par la rue : le « streetlife ». N’oublions pas : le streetlife élargit grandement la visibilité d’un art, d’un sport ou une philosophie. Alors n’hésitez pas ! Rhabillez-vous. Certains magasins comme, http://www.nozbone.com/, http://www.element-paris.com/,http://www.fillow.fr/ , http://www.relaxskate.com/ , http://www.decathlon.fr , sauront vous transformer jusqu’à l’illusion. Le style skateur est déterminé par des vêtements amples. On choisira plutôt des pantalons « baggy  » ou « tapered « . Les chaussures de skate, au départ volumineuses à gros lacets peuvent être remplacées par des modèles qui frôlent les trottoirs de tous les jours, c’est à dire classiques.

Alors on répète nos gammes ? Ollie, boneless, carving, bowl no-comply, footplants, cruising, rails, gap, tricks, flips, switch, decktricks, varial kickflip au boardslide, three-sixty  …et un dernier pour la rampe : le pop de la planche (capacité du bois à claquer au sol pour mieux rebondir).

10149017_10203274526762138_321894968_o

Et bien moi je serai plus « Viens petite fille dans mon Comic Strip
 Viens faire des bulles, viens faire des WIP !
 Des CLIP ! CRAP ! des BANG ! des VLOP et des ZIP ! SHEBAM ! POW ! BLOP ! WIZZZZZ ! »

 

Tags : cruisingskateskatebooardVintage
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse