close

La TAG HEUER MONACO est toujours en pôle !

Unknown.jpeg_effected-254×3111

 

Deux légendes associées
Deux légendes associées

 

On dit souvent, « que si vous cherchez à connaître l’homme qui est en face de vous, il vous suffit de jeter un coup d’œil sur sa montre »

Il y a des montres qui font tourner la tête (pour lire l’heure par exemple) et d ‘autres qui vous font perdre la tête (La TAG Heuer Monaco mon exemple) comme un tourbillon ; oui, j’entends déjà des voix qui s’élèvent : comment La Monaco !  Une montre avec boîtier carré, un cadran bleu, une couronne de remontoir située à 9 heures, alors qu’il existe des horloges bien plus complexes, bien plus chères et peut être bien plus belles. Mais cette montre propage une histoire et supporte un mythe que très peu de montres sauraient faire.

Quel caractère !

La MONACO sent la « fripouille », le chic négligé,  elle vous habille et  vous prête une âme sportive, c’est le chaud et le froid, un mélange des genres qui caractérise bien le manufacturier suisse.

Je ne vais pas entrer dans les détails techniques de cet emblème, d’autres sauraient le faire mieux que moi, mais simplement vous dire que l’histoire fait qu’on s’en souvient toujours et qu’on ne manque jamais l’occasion de rattraper le temps avec ce genre de bijoux. Le passé a de l’avenir, vous connaissez déjà ce slogan par cœur n’est-ce pas ? C’est celui de Monsieur Vintage.com. Et bien, je crois vraiment qu’il est adapté à cette œuvre.

Revival top chrono

Alors le vintage, le revival dans tout ça, et il ne faut pas chercher très loin et sans perdre une seconde, rien que le fait de raconter une histoire, c’est déjà vintage. Alors l’horloger suisse, des histoires il en a plein dans ses tag_heuer_monaco.gif_effected.png_effectedboitiers.

Lorsque TAG HEUER en 2005 rend hommage avec une édition collector de son chronographe Monaco que l’acteur/pilote Steve Macqueen aura grandement contribué à rendre célèbre. Et bien nous entrons bien dans ce phénomène ; Aujourd’hui, il est difficile de dissocier La Monaco au King of cool. Rappelez vous : mister Macqueen choisit de porter ce modèle dans le film « Le Mans »,. Cette montre devient alors une véritable icône.

Après l’arrêt de sa production dans le milieu des années 1970, la  HEUER Monaco ressort avec un nouveau design en 1998 et en 2002, avec un nouveau mécanisme en 2003, en 2009 à l’occasion de ses 40 ans et enfin en 2011. Sans cesse le manufacturier saura avec délicatesse et noblesse proposer à nouveau ce modèle et continuer à répandre son histoire.

Ménage à …2

L’automobile et les montres HEUER sont deux représentations des temps modernes, deux industries dont  le développement va de paire. Autant dire : deux passions pour l’homme. Alors rien d’étonnant de découvrir que cette marque soit proche ou associée à l’industrie automobile ; Le savoir faire de la précision associé aux valeurs de l’automobile… le prestige et…le populaire. Pour la petite histoire, depuis 1911 Heuer est impliqué dans le monde automobile en installant ses chronos compteurs dans les voitures.

Remontons les aiguilles…

La TAG Heuer Monaco est un modèle de chronographe de poignet mécanique automatique produit par la marque horlogère suisse TAG Heuer en 1969 en honneur du Grand Prix de Monaco. Equipée du célèbre calibre 11, elle est devenue le premier chronographe automatique carré au monde. Elle peut se porter au poignet gauche à même la peau ou comme beaucoup d’italiens, vous pouvez la porter sur la manchette de votre chemise.

« J’aimerai te donner le temps que je n’ai plus, qu’on m’a pris sans savoir et qu’on ne m’a pas rendu » c’est William Sheller qui le dit.

Tags : automobileMONACOMONTRETAG HeuerVintage
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse