close
2014-03-17-18.29.36-311×246

…GET BACK

1964, ED SULLIVAN SHOW
1964, ED SULLIVAN SHOW

Tout le monde était là, dans la salle et sur la scène du Los Angeles Convention Center, tout ce que le monde des artistes de la musique ou du 7ème art compte en célébrités. Pour rien au monde, ils n’auraient voulu manquer cela. L’événement est de taille : l’Amérique fête les Beatles, 50 ans après leur première apparition américaine. C’était le 9 février 1964 à l’occasion du Ed SULLIVAN Show, diffusé sur la chaîne CBS, le show atteint une audience record pour l’époque, qui reste encore de nos jours une des plus élevées de l’histoire. Pour les néophytes, le Ed SULLIVAN Show est le rendez-vous incontournable  des futures stars de la musique. Ce 50ème anniversaire  est diffusé sur CBS.

L'hysterie des fans lors du Ed Sullivan Show
L’hysterie des fans lors du Ed Sullivan Show
article-0-1B5881E700000578-907_634x454
La belle Alicia Keys rend hommage à la légende

Il faudra au moins deux heures d’émission pour célébrer Les Beatles autour de Sir Paul McCartney et Ringo Star (de son vrai nom Richard Starkey). Il est tellement rare de voir ensemble ces deux icones de la musique que nous n’allons pas bouder ce plaisir. L’émotion et la joie pouvaient se lire sur tous les visages des artistes venus rendre hommage aux « FAB FOUR ». Pour ne citer qu’eux, étaient présents pour le cinéma, Tom Hanks, Sean Penn, Johnny Depp, Kate Beckinsale, Jeff Bridges. Mais c’est surtout sur le plan musical qu’il fallait ne rien manquer. Comment ne pas citer la prestation de Stevie Wonder, au piano et à l’harmonica,  «We can work it out», façon funky, d’Eurythmics, reconstituer pour l’événement, interpréter Fool on the hill, Katy Perry enrobée d’un imprimé à fleurs entonner Yesterday, Pharrell Williams et son incontournable chapeau rejoint Brad Paisley pour un Here Comes The Sun d’anthologie, la belle Alicia Keys accompagnée de  John Legend recevant une ovation pour un Let It Be interprété à quatre mains sur deux pianos. Je ne pourrais pas tous les évoquer, mais que du beau monde. Une pléiade d’artistes fera revivre encore et encore ces tubes …Yoko Ono parmi les spectateurs ne rate rien de cette fête, le public est en liesse, l’envie de chanter et de danser pour chacun se remarque. Et pour le bouquet final, l’incontournable «Hey Jude» chanté et joué par le duo Paul McCartney au piano et Ringo Starr à la batterie, accompagnés par cette chorale d’exception qui maintenant danse autour de nos deux légendes. Happy birthday the « fab four ».

Cet hommage, remarquable, nous amène au constat que les Beatles sont une marque vintage avec un grand V.  A la définition, le passé a de l’avenir qui, plus que ce groupe légendaire, peut s’approprier cet identifiant…Pas un jour, pas une heure sur terre où on n’entend pas une mélodie des BEATLES. Nous ne sommes plus dans l’effet de mode, car on sait bien que celle-ci est éphémère.

 

Tags : Beatlesed sullivan showmusiqueVintage
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse