close

Crooner..back to the voice

IMG_0326-311×205
the voice
the voice

Depuis quelques temps, on voit réapparaître une dynastie de chanteurs ou un style vocal qui avait disparu de notre champ visuel et auditif. On les distingue grâce à leur voix de velours et suave. Ils susurrent langoureusement et surtout ils fredonnent. Gentlemen en  costume en général de couleur noire, sur une chemise blanche, pour certains, déboutonnée sous le menton. Ils savent aussi bouger, danser pour certains, jouer de leur charme, maîtriser l’humour et faire tourner un orchestre ou un big band. Le nec plus ultra. La classe.

Souvent cantonnés au registre de chanteurs de charme, ils murmurent des ballades sur des airs jazzy  et ça swing pas mal. Si certains  ne sont plus là, comme Bing Crosby, Nat King Cole, Franck Sinatra, Dean Martin, Elvis Presley, on sait que Paul Anka n’arrête pas de prolonger  sa carrière  et que Tony Bennett a réussi un extraordinaire come-back dans les années 1980 et 1990, en séduisant un public plus jeune tout en gardant son style musical intact. Pendant cette période de résistance, il y a eu le grand, le magnifique Harry Connick jr. C’est simple, il sait tout faire, il est  doué. On retrouve aussi l’inventeur du glamrock Brian Ferry et David Bowie qui s’essaie  à ce genre d’expression ; pendant ce temps, Paolo Conte installe le genre en Italie.

En France, ce style fut représenté par Sacha Distel, rappelez vous de « La belle Vie »,  Guy Marchand  et bien entendu Serge Gainsbourg pour ne citer qu’eux. Ah, j’oubliais: Monsieur Eddy, qui a été bien inspiré de trouver son style crooner qui fera son succès en commençant par « les yeux couleur menthe à l’eau ».

Ce style musical ou plutôt vocal qui ensorcelle les femmes et énerve les hommes  revient …on swing sur le revival « croonerrrrrr » cool !  On s’enflamme aujourd’hui pour ce genre qui a été littéralement balayé par le rock’n roll au début des année 50. En grande Bretagne, c’est Robbie Williams, ex Take That, qui se la « joue » crooner avec son album Swing both away, et c’est plutôt bien. En France un collectif réunissant bon nombre de nos chanteurs et autres artistes autour d’un album intitulé Forever Gentlemen tente de raviver la flamme avec des chansons issues du répertoire de Franck Sinatra, Charles Aznavour et autres chanteurs de charme.

Si aujourd’hui le style crooner est surtout représenté par un Michael Bublé à son apogée, ce style n’est pas exclusivement un genre masculin. Pour vous en convaincre, écoutez Diana Krall ou K.D. Lang pour ne citer qu’eux. Virtuoses, sensuelles et pleine de fougue, elles envoutent et charment à souhait.

Le revival a du bon, car sentant le phénomène arriver, certains n’ont pas hésité à créer une radio numérique dédiée à ce style…radio crooner. Cette radio nous décortique à travers ses rubriques l’art de vivre « crooner », et nous faire écouter et partager des voix les plus sensuelles.

 

Tags : croonersretour des crooners
Claude

L’auteur Claude

Clod, 170 cm sur 70 kilos. Mes pieds s’installent en général dans des baskets ou de temps en temps dans des boots. Mon corps se drape d’un jean étroit du bas (le Chino fait son apparition) et de t-shirt émanant de pays étrangers rapportés en général par mes deux filles. Ma vie s’articule autour du partage et de l’échange. J’aime bien m’entendre dire « je fais ce je veux… », même si ce n’est pas vrai. Je suis un fondu de musique, de culture, de moto, de rencontres, de belles histoires et après de plein d’autres choses !

Ajouter une réponse